القائمـة - Catégories

640163e767teunj6.gif



Communauté musulmane - أُمَّة

640163e767teunj6.gif

 

clipart fleches 0198 Unité, entente et amour en Allah

 

clipart fleches 0198  Les fréquentations - Le voisin

 

clipart fleches 0198 Le gouverneur et la nation

 

640163e767teunj6.gif

 

La salutation

3ilmchar3i icone  Serrer la main avec les deux mains ? (audio)

3ilmchar3i icone  Le comportement de la femme lors des salutations avec les hommes (vidéo)

3ilmchar3i icone  Passer le «Salâm» aux musulmans sous la forme «السلام على من اتبع الهدى - As-Salâmo 3alâ man ittaba3a l-hodâ»

3ilmchar3i icone  Il n'est pas permis de saluer certains musulmans et d'en ignorer d'autres

3ilmchar3i icone  Le sens du mot «السلام عليكم - As-salam 'alaykoum» (vidéo)

3ilmchar3i icone  Les situations où il est détestable de saluer

3ilmchar3i icone  Quelqu'un me demande de passer le «Salâm» à une personne que je connais... (audio)

3ilmchar3i icone  Les femmes se serrent la main lorsqu'elles se rencontrent (audio)

3ilmchar3i icone  Qui doit saluer l'autre en premier ?

3ilmchar3i icone  L’innovation de dire le «salam» en rentrant dans une assemblée, puis redire le «salam» à chaque personne à qui on sert la main (audio)

3ilmchar3i icone  Le mérite de la salutation : "salâm - سلام"

3ilmchar3i icone  La supériorité de la poignée de main (المصافحة)

3ilmchar3i icone  Jugement du serrage de mains lors de la séparation (dossier)

3ilmchar3i icone  Que répondre à celui qui te dit : "Untel te passe le salam " ?

3ilmchar3i icone  Au téléphone... c'est celui qui appelle qui doit passer le "salam"

3ilmchar3i icone  Le comportement du messager d'Allah صلى الله عليه وسلم  lorsqu'il serrait la main

3ilmchar3i icone  Le fait de saluer d’un signe de la main

3ilmchar3i icone  Passer le salam au singulier quand il s'agit d'une seule personne

3ilmchar3i icone  Comment se saluer quand on se rencontre

3ilmchar3i icone  Les règles du salut

3ilmchar3i icone  La règle de saluer en premier et la réponse au salut

3ilmchar3i icone  " Ne précédez pas les juifs et les chrétiens dans le salam "

3ilmchar3i icone  Il est interdit de parler avant d’avoir dit le salut

3ilmchar3i icone  «Wa maghfiratouh - و مغفرته»

3ilmchar3i icone  Rajouter : «Ainsi que le pardon - wa maghfiratuh - و مغفرته» (vidéo)

 

Le conseil sincère - النصيحة

3ilmchar3i icone  Comment conseiller les hommes et les femmes ?

3ilmchar3i icone  L’union des musulmans et son impact pour repousser les troubles (audio-vidéo)

3ilmchar3i icone  Comment donner le conseil de la manière légiférée ? (vidéo)

3ilmchar3i icone  Le bon conseil

3ilmchar3i icone  Conseiller ou s'abstenir ? (vidéo)

3ilmchar3i icone  Le conseil doit se faire en privé

3ilmchar3i icone  La manière de conseiller ceux qui commettent des péchés en public

3ilmchar3i icone  Le meilleur moyen pour éviter de succomber aux tentations de l’époque moderne

3ilmchar3i icone  Conseils pour nos frères salafis d'Allemagne, et d'ailleurs (vidéo)

3ilmchar3i icone  Comment conseiller son frère ? (vidéo)

3ilmchar3i icone  100 % mouslim ou rien ! (vidéo)

3ilmchar3i icone  La différence entre le bon conseil et le dénigrement (dossier)

3ilmchar3i icone  Recommandations importantes pour toute la communauté

3ilmchar3i icone  Le conseil se fait en privé

3ilmchar3i icone  Nassiha - النصيحة (vidéo)

3ilmchar3i icone  La crainte de l'ostentation lorsqu'on donne des conseils

3ilmchar3i icone  Conseil aux frères et soeurs vivant en France (vidéo)

3ilmchar3i icone  Conseil à la communauté musulmane (vidéo)

3ilmchar3i icone  Comment conseiller son frère ?

3ilmchar3i icone  Conseil aux jeunes en période de troubles

3ilmchar3i icone  Conseil à tous les musulmans

3ilmchar3i icone  Conseil de Cheikh Rabi' pour les frères de france

3ilmchar3i icone  La sincérité et le conseil sincère

3ilmchar3i icone  Un conseil précieux (dossier)

3ilmchar3i icone  L’avis concernant celui qui parle avec une personne afin de lui rappeler ses défauts ?

 

La mixité - الاختلاط

3ilmchar3i icone  L'échange de lettres entre un musulman et une musulmane

3ilmchar3i icone  La mixité, paroles de plusieurs savants (vidéo)

3ilmchar3i icone  Une assise entre un époux et son épouse en compagnie d'ami(e)s (vidéo)

3ilmchar3i icone  Est-il permis à une femme étrangère de dire à un homme : «Je t'aime pour l'amour d'Allah» ? (vidéo)

3ilmchar3i icone  Le jugement sur le fait de parler avec la femme de son frère

3ilmchar3i icone  Les frères qui enseignent à des soeurs (audio-vidéo)

3ilmchar3i icone  Sans aucune arrière-pensée... ?!

3ilmchar3i icone  La mixité dans les transports en commun (audio)

3ilmchar3i icone  La correspondance entre les filles et les garçons

3ilmchar3i icone  Répondre au téléphone

3ilmchar3i icone  Le salut hommes - femmes

3ilmchar3i icone  Le jugement concernant la correspondance avec les femmes étrangères par internet

3ilmchar3i icone  Jugement sur la poignée de main entre hommes et femmes

3ilmchar3i icone  La mixité dans l'enseignement

3ilmchar3i icone  La mixité sur les forums (audio)

3ilmchar3i icone  Les dangers de la participation de la femme dans le monde des hommes

3ilmchar3i icone  Les preuves claires de l'interdiction de la mixité selon le coran et la sounna (dossier)

 

La divergence dans la ouma

3ilmchar3i icone  L'histoire revient... (التاريخ يعود)

3ilmchar3i icone  Les causes permettant le secours de la ouma (vidéo)

3ilmchar3i icone  Le prophète nous avait pourtant prévenu... (vidéo)

3ilmchar3i icone  L’état de la communauté de l’islam et la vraie voie pour sa réforme (dossier)

3ilmchar3i icone  Le moyen de réveiller les musulmans

3ilmchar3i icone  Ne transmettez pas ce genre d'histoire !

 

Les associations islamiques (sujet à divergence des savants)

3ilmchar3i icone  Les associations, entre règle de base et exception (vidéo)

3ilmchar3i icone  Conseil à propos de la polémique autour des associations islamiques (audio)

3ilmchar3i icone  Clarification pour ceux qui taxent de «haddadi» les frères salafis par rapport aux associations (audio-vidéo)

3ilmchar3i icone  Tout ce qui est bâtit sur le faux est nul !

3ilmchar3i icone  Réfutations des associations (vidéo)

3ilmchar3i icone  Mise en garde sur les associations (vidéo)

3ilmchar3i icone  Diverger à propos des associations (vidéo)

3ilmchar3i icone  Fatawas des savants contemporains sur la formation, la gestion et les conditions des associations islamiques de bienfaisance et de prédication (dossier)

3ilmchar3i icone  La multiplication des associations islamiques

3ilmchar3i icone  Au sujet du verdict de créer une association (جمعية - jam’iyyah) de bienfaisance et de da’wa (audio)

 

Qui sont les véritables étrangers ?

3ilmchar3i icone  L’étrangeté et les étrangers (audio en arabe)

3ilmchar3i icone  Les étrangers (vidéo)

3ilmchar3i icone  " Ô messager d'Allah qui sont les étrangers ? " (dossier)

3ilmchar3i icone  Le vrai islam est étrange de nos jours...

Par 3ilm char3i-La science legiferee - Publié dans : Communauté musulmane - أُمَّة

640163e767teunj6.gif  

3ilmchar3i icone  Le croyant qui se mêle aux gens

3ilmchar3i icone  Le croyant est le miroir du croyant

3ilmchar3i icone  Pour tous nos frères ou soeurs nés avec un handicap

3ilmchar3i icone  Conseil sur le pardon

3ilmchar3i icone  Explication du terme : «al-djamâ’ah - le groupe»

3ilmchar3i icone  Celui qui défend l'honneur de son frère alors qu'il est absent

3ilmchar3i icone  Pardonner ou prendre son droit le jour du jugement ? (vidéo)

3ilmchar3i icone  L'obligation d'être véridique et sincère dans les relations avec autrui

3ilmchar3i icone  S'aimer pour Allah sans dépasser les limites

3ilmchar3i icone  Ce sont ceux qui s'aiment pour Allah ...

3ilmchar3i icone  Aimer et détester pour Allah تبارك و تعالى (audio-vidéo)

3ilmchar3i icone  L’interdiction d’offenser les musulmans - النهي عن إيذاء المسلمين

3ilmchar3i icone  S'aimer pour Allah

3ilmchar3i icone  Parole sur la fraternité...

3ilmchar3i icone  Le plus noble d'entre vous est le plus pieux... (vidéo)

3ilmchar3i icone  Aime pour ton frère ce que tu aimes pour toi même ! (audio)

3ilmchar3i icone  Incitation à se préoccuper de la situation des musulmans, de manière individuelle ou collective

3ilmchar3i icone  Les musulmans "non-pratiquants"

3ilmchar3i icone  La visite et ses politesses dans l’islam

3ilmchar3i icone  Boycotter un musulman (الهجر)

3ilmchar3i icone  Mettre à l'écart (الهجر) un musulman

3ilmchar3i icone  Les droits à la fraternité - حقوق الأخوة (audio)

3ilmchar3i icone  Comment le musulman doit-il traiter son frère musulman ?

3ilmchar3i icone  Le caractère sacré du sang, des biens et de l’honneur

3ilmchar3i icone  La gravité d'accuser un croyant d'une chose qui n'est pas vraie

3ilmchar3i icone  S'aimer les uns les autres mais sans exagérer

3ilmchar3i icone  La dispute

3ilmchar3i icone  L'interdiction de faire peur au musulman même pour plaisanter

3ilmchar3i icone  «Quiconque a commis une injustice contre quelqu’un...»

3ilmchar3i icone  L'interdiction d'offenser les musulmans !

3ilmchar3i icone  Juge-toi avant d'être jugé !

3ilmchar3i icone  N'oublions pas nos propres défauts...!

3ilmchar3i icone  Tu critiques les gens pour leurs péchés et tu oublies les tiens !

3ilmchar3i icone  Deux diables...

3ilmchar3i icone  Le croyant cache les fautes

3ilmchar3i icone  Quand est-il permis de s’écarter d’un musulman ?

3ilmchar3i icone  La musulmane ne rompt jamais avec ses soeurs

3ilmchar3i icone  Prend connaissance des avis des deux partis avant de t'empresser de juger !

3ilmchar3i icone  L’exhortation à l’unité et à l’entente et la mise en garde contre la division et le désaccord (audio-dossier-vidéo)

3ilmchar3i icone  Consoler le croyant

3ilmchar3i icone  Trop de '' oukhty '', tue la '' oukhte ''

3ilmchar3i icone  Merveilleux hadith sur l'amour pour Allah

3ilmchar3i icone  La grande noblesse derrière le fait de demander pardon à son frère

3ilmchar3i icone  Si on te rapporte quelque chose de ton frère...

3ilmchar3i icone  Rappel sur l’amour en Allah le Très-Haut...

3ilmchar3i icone  L'homme sera avec ceux qu'il aimait... (audio)

3ilmchar3i icone  Les effets de l’amour en islam

3ilmchar3i icone  Une construction solide

3ilmchar3i icone  Aimer et détester la même personne (audio)

3ilmchar3i icone  Les croyants ne sont que des frères (vidéo)

3ilmchar3i icone  Le vrai sens de l'amour en Allah

3ilmchar3i icone  L'amour en Allâh (Al-hubb fî-l-lâh)

3ilmchar3i icone  Et l’amour en Allah entre nous … ?

3ilmchar3i icone  Les droits du musulman vis à vis du musulman

3ilmchar3i icone  Les droits et les devoirs des hommes et des femmes en islam (dossier)

3ilmchar3i icone  Faire la tête à son frère ou à sa soeur fillah

3ilmchar3i icone  Pas plus de trois nuits sans que deux frères se saluent

3ilmchar3i icone  Jusqu'où la tolérance - التسامح ?

Par 3ilm char3i-La science legiferee - Publié dans : Communauté musulmane - أُمَّة
Par 3ilm char3i-La science legiferee - Publié dans : Communauté musulmane - أُمَّة

640163e767teunj6.gif

 

Le musulman et le gouverneur

3ilmchar3i icone  Pourquoi on ne peut affirmer que l'imam Mohamed Ibn AbdelWahhab s'est révolté contre le gouverneur ? (audio)

3ilmchar3i icone  Jusqu'à quand devons-nous patienter face aux injustices des gouverneurs... ? (audio-vidéo)

3ilmchar3i icone  Si vous voyez chez votre dirigeant quelque chose que vous détestez...

3ilmchar3i icone  Les dangers de la diffamation sur les savants et sur les gouverneurs

3ilmchar3i icone  Ô musulmans, vos dirigeants sont à l'image de vos œuvres ! (vidéo)

3ilmchar3i icone  Ils veulent réformer les gouverneurs, sans ce réformer eux-mêmes (vidéo) 

3ilmchar3i icone  Ceci est pire que la sortie avec l’épée ! (audio-vidéo)

3ilmchar3i icone  Les obligations reconnues des relations entre gouverneur et gouvernés (dossier)

3ilmchar3i icone  Les gens à l’époque d’Abu Bakr et de ‘Umar étaient comme moi et les gens à mon époque sont comme toi !

3ilmchar3i icone  Plus de 100 hadiths sur l'interdiction de sortir contre les gouverneurs (vidéo en arabe)

3ilmchar3i icone  Fait partie de la sagesse divine que les gouverneurs soient à l’image des gouvernés

3ilmchar3i icone  La sécurité ou la subsistance (vidéo)

3ilmchar3i icone  Ce dont j'ai été témoin en Arabie Saoudite (vidéo)

3ilmchar3i icone  Y a-t-il une différence entre la révolte contre un dirigeant juste et un injuste ? (dossier)

3ilmchar3i icone  Bâtissez un état islamique dans vos maisons d'abord ! (vidéo)

3ilmchar3i icone  Les remerciements au gouvernement saoudien et à son roi (vidéo)

3ilmchar3i icone  Interdiction de sortir contre le gouverneur musulman injuste

3ilmchar3i icone  Ceux qui sèment la corruption sur terre...

3ilmchar3i icone  Les obligations reconnues des relations entre gouvernant et gouvernés (dossier)

3ilmchar3i icone  Tous les gouverneurs actuels sont mécréants (audio)

3ilmchar3i icone  La voie du musulman face aux gouverneurs injustes (vidéo)

3ilmchar3i icone  Les preuves de l’obligation d’écouter et d’obéir aux dirigeants même si ce sont des tyrans (dossier)

3ilmchar3i icone  Comment conseille-t-on les gouverneurs ?

3ilmchar3i icone  L'obéissance à Allah, au Messager et aux dirigeants (dossier)

3ilmchar3i icone  Juger par autre que les lois d'Allah (vidéo)

3ilmchar3i icone  L'explication par Cheikh Outheymine sur ceux qui jugent par autre que les lois d'Allah (vidéo)

3ilmchar3i icone  Le jugement par des lois autres que celles d'Allah (vidéo)

3ilmchar3i icone  Celui qui ne juge pas d'après la loi d'Allah

3ilmchar3i icone  Est-il permis de dénigrer le gouverneur ? (vidéo)

 

Le musulman et la nation

3ilmchar3i icone  Les vrais «droits de l’homme» ont été légiférés par Allah سبحانه و تعالى  (audio-vidéo)

3ilmchar3i icone  Des paroles de chirk dans l'hymne national algérien ! (vidéo)

3ilmchar3i icone  Être bon avec les non-musulmans pacifiques

3ilmchar3i icone  Travailler au milieu de mécréants

3ilmchar3i icone  Faire appel au système judiciaire des mécréants (vidéo)

3ilmchar3i icone  Les valeurs éthiques des mécréants sont-elles vraiment meilleures que celles des musulmans ? (audio-vidéo)

3ilmchar3i icone  Terre d’islam, de mécréance et ses diverses situations

3ilmchar3i icone  Se nommer musulman avant tout

3ilmchar3i icone  Le nationalisme arabe est un combat païen

3ilmchar3i icone  Le sang du musulman est interdit à verser, hormis dans trois cas

3ilmchar3i icone  L’acquisition de la nationalité d’un pays mécréant

3ilmchar3i icone  S'installer dans un pays mécréant et y demander la nationalité

3ilmchar3i icone  Mise en garde contre l'appel à l'unité des religions !

3ilmchar3i icone  Les maux du nationalisme

3ilmchar3i icone  Comment reconnaître un pays de terre d'islam et un pays de mécréance ?

3ilmchar3i icone  La multiplication des associations islamiques

3ilmchar3i icone  Différence entre le qadhi et le mufti

3ilmchar3i icone  Les limites à l'alliance avec les ennemis d’Allah

3ilmchar3i icone  Montrer du respect pour l’hymne national

3ilmchar3i icone  Le nationalisme

3ilmchar3i icone  Les gens du Yémen

Par 3ilm char3i-La science legiferee - Publié dans : Communauté musulmane - أُمَّة

Capture-copie-1.PNG

 

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Par 3ilm.char3i - La science legiferee - Publié dans : Communauté musulmane - أُمَّة

huigi.png

icone_audio.gif Ecouter le Cheikh


Question :

 

(Il interroge sur) se serrer la main avec les deux mains ?

 

Réponse :

 

Serrer la main avec les deux mains, je n'y connais pas de preuve.

 

Serrer la main doit se faire avec la main droite, le musulman serre la main à son frère avec sa main droite, et il ne la retire pas jusqu'à ce que l'autre la retire, comme nous l'avons vu dans le hadith hier (Voir le hadith). 


copié de forum.daralhadith-sh.com

 

Cheikh Salih Ibn Sa'ad As-Souhaimy - الشيخ صالح بن سعد السحيمي

Par 3ilm.char3i - La science legiferee - Publié dans : Communauté musulmane - أُمَّة

fhre.png Questionneur :

 

Assalâmou alaykoum.


Qu'Allah soit bienfaisant envers vous.


Existe-t-il une preuve montrant une différence dans la manière de conseiller les hommes et les femmes ?


La femme est-elle conseillée comme l'homme ?

 

Réponse :

 

Toute personne est conseillée selon son péché et ce qui lui est bénéfique comme méthode.


Il se peut qu'une chose soit appropriée avec un homme et non appropriée avec la femme, et vice-versa.

 

 السلام عليكم. أحسن الله إليكم. هل يجد دليل يدل على فرقة في طريق نصيحة الرجال و النساء؟ أو تنصح المرأة كما ينصح الرجل؟

ينصح كل إنسانٍ حسب ذنبه وما ينفع معه من الأساليب فقد يناسب الرجل شيئٌ لايناسب المرأه والعكس صحيح

 

Question posée sur le compte twitter du Cheikh, le 26 Joumada Al-Awwal 1435 correspondant au 29 Mars 2014

copié de twitter.com/draltayyar

 

Cheikh Doctor 'Abd Allah ibn Mohamed ibn Ahmad At-Tayâr - الشيخ أ.د.عبدالله بن محمد بن أحمد الطيار

Par 3ilm.char3i - La science legiferee - Publié dans : Communauté musulmane - أُمَّة

FSDFQSD.png Le Messager d’Allâh (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit :

 

المؤمن الذي يخالط الناس و يصبر على أذاهم خير من الذي لا يخالط الناس و لا يصبر على أذاهم 

 

« Le croyant qui se mêle aux gens et patiente sur leurs torts, est meilleur que le croyant qui ne se mêle pas aux gens et ne patiente pas sur leurs torts. »

 

separador zpse3894d3b

Degré d’authenticité du hadîth

 

C’est un hadîth bon.

 

Al-Manâwî a dit : Ce hadîth a été rapporté par Ahmad et al-Bukhârî dans al-Adab al-Moufrad.

 

Tirmidhî l’a rapporté avec une bonne chaîne de transmission.

 

Tous l’ont rapporté d’après ‘Abdullâh Ibn ‘Oumar Ibn al-Khattâb.

 

Ceci dit, at-Tirmidhî n’a pas mentionné le nom du Compagnon dans son rapport, mais à plutôt dit : « d’après un SHeikh parmi les Compagnons du Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam). »

 

Al-Hâfidh al-‘Irâqî dit : « Il n’a été rapporté que d’une seule voie, et considéré comme bonne. » et il en est ainsi.

 

Certes al-Hâfidh (Ibn Hajar) dit dans al-Fath que sa chaîne de transmission est bonne, comme indiqué ici dans Bouloûgh al-Marâm.


separador zpse3894d3b

Divergence des savants

 

Il existe deux voies à ce sujet :

 

BUL059 le fait de s’isoler des gens

BUL059 et le fait de les côtoyer.

 

Deux avis existent des Gens de science, de la dévotion et du cheminement spirituel ; ces derniers s’avèreront suffisants en terme de commentaires et d’explications du hadîth.

 

Al-Khattâbî dit dans son ouvrage « Al-‘Ouzalah » : Il y a une divergence entre les gens sur la solitude et la fréquentation, lequel des deux comportements est meilleur ?

 

Avec le fait de prendre en compte qu’aucun des deux n’est dépourvu de leçons bénéfiques à tirer et d’incertitudes en la matière : les Gens de l’ascétisme ont opté pour la solitude, parmi eux : Soufyân ath-Thawrî, Ibrâhîm Ibn Adham, Foudheil Ibn ‘Iyâdh, Souleimân al-Khawâs, Bachar al-Hâfî et d’autres encore.

 

Et parmi ceux qui ont opté pour le fait de se mêler aux gens, ont trouve : Sa’îd Ibn Moussayib, ach-Cha’bî, Ahmad Ibn Hanbal et d’autres qu’eux.

 

BUL059 Ceux parmi les premiers qui ont adopté l’avis de la solitude s’appuient sur la parole de Ibrâhîm (‘alayhi as-Salam) (traduction rapprchée) :

 

« Je me sépare de vous, ainsi que de ce que vous invoquez en dehors d’Allâh, et j’invoquerai mon Seigneur. » [Coran, 19/48]

 

Et la Parole d’Allâh – Ta’âla (traduction rapprchée) :

 

« Puis, lorsqu’il se fut séparé d’eux et de ce qu’ils adoraient en dehors d’Allâh, Nous lui fîmes don d’Isaac et de Jacob ; et de chacun Nous fîmes un prophète. » [Coran, 19/49]

 

Il y a aussi le hadîth rapporté par al-Bukhârî et Muslim d’après Abî Sa’îd al-Khourdrî qui a dit :

 

« Ô Messager d’Allâh ! Qui sont les meilleurs des gens ?

Le Prophète répondit : « L’homme qui lutte par sa personne et ses biens sur le chemin d’Allâh, et celui qui se retire dans un col de montagne adorant son Seigneur et épargnant les gens de son mal. »

 

‘Oumar Ibn Khattâb (radhiallâhu ‘anhu) a dit :

 

« Prenez votre chance dans la solitude. »

 

Abî Sa’îd Ibn Abî Waqâs (radhiallâhu ‘anhu) a dit :

 

« J’ai établi entre les gens et moi une porte de fer, ainsi, ils ne me parlent pas et je ne leur parle pas, et ce jusqu’à ce que je rencontre Allâh Le Très Haut. »

 

Dans la solitude, il y a la possibilité de se donner à l’adoration, et de s’éloigner de la désobéissance à Allâh et de l’ensemble de ce qui peut mener aux tentations, comme le fait de se protéger de la médisance et l’ostentation, ainsi que de protéger sa religion, de tomber dans ce qu’Allâh – Ta’âla - n’agrée point.

 

Il y a aussi en cela, le fait de s’éloigner du mal des gens et de leurs nombreuses malices, comme il y a le fait d’éloigner son cœur et son regard des penchants de la vie de ce bas-monde.

 

Il y a encore comme leçon bénéfique à tirer de la solitude, le temps disponible à s’occuper de ce qui est utile ou de bénéficier de la sécurité des maux et méfaits.

 

Pour ceux qui ont opté au fait de se mêler aux gens, ils s’appuient sur le verset (traduction rapprchée) :

 

« Et cramponnez-vous tous ensemble au « Habl » (câble) d’Allâh et ne soyez pas divisés. » [Coran, 3/103]

 

Allâh – Ta’âla – dit (traduction rapprchée) :

 

« c’est Lui qui réconcilia vos cœurs. » [Coran, 3/103]

 

Il a été rapporté que ‘Oumar a dit : L’Envoyé d’Allâh (sallallahu’ alayhi wa salam) a dit :

 

« Accrochez-vous au groupe et prenez garde à la division, car certes Satan est avec celui qui se retrouve seul, et il est plus éloigné de deux personnes réunies. Que celui qui veut habiter au milieu du Paradis s’attache au Groupe. »

Rapporté par at-Tirmidhî (et authentifié par SHeikh al-Albânî).

 

BUL059 Parmi les bénéfices de l’union et du rassemblement : il y a l’apprentissage et l’enseignement, l’instruction bénéfique, le fait de mettre en œuvre selon les règles les adorations collectives, le fait de s’échanger le Salam mutuellement, la visite du malade à son chevet, le fait de participer à la prière funéraire, le fait d’effectuer des actes de bienfaisance entre les musulmans, la rencontre fraternelle par la foi, pour l’entretien de l’amour mutuel à l’égard d’Allâh, le fait d’ordonner le bien et de condamner le blâmable répréhensible et autres actes communs.

 

Toutes ces choses sont absentes dans la solitude.

 

Tawdhîh ul-Ahkâm min Bouloûgh al-Marâm du SHeikh ‘Abdullâh al-Bassâm, 7/566-568

 

separador zpse3894d3b

 

SHeikh Muhammad Ibn ‘Uthaymîn (rahimahullâh) a expliqué dans son commentaire que le hadîth de « celui qui se retire dans un col de montagne adorant son Seigneur et épargnant les gens de son mal », est une des preuves indiquant le fait que la solitude est meilleure que le fait de se mêler aux gens, ne souhaitant pas ainsi porter atteinte à des personnes par un mal quelconque de leur part.

 

Ceci dit, ce qui est le plus authentique à ce sujet, est que cela dépend de la situation :

 

BUL059 celui qui craint pour sa religion dans la fréquentation des gens, il sera donc meilleur pour lui de s’isoler.

 

BUL059 Et celui qui au contraire, pense que pour lui, il est meilleur de se mêler (pour sa religion) aux gens, et bien, c’est ce qu’il devra faire.

 

Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit :

 

« Le croyant qui se mêle aux gens et patiente sur leurs torts, est meilleur que le croyant qui ne se mêle pas aux gens et ne patiente pas sur leurs torts. »

 

Exemple : si quand tu es avec les gens, cela ne t’apporte rien si ce n’est plus de mal, et que tu l’éloignes d’Allâh par ce fait, sois seul alors et isoles toi.

 

Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit :

 

« Nous ne sommes pas loin du temps où la meilleure fortune du musulman sera un troupeau de moutons avec lequel il parcourt les cimes des montagnes, et les points de tombées de la pluie. »

Rapporté par Muslim.

 

Cette question fait l’objet de divergence : la solitude en période de troubles, de dégradations et de crainte des péchés, est meilleur que le fait de se mêler aux gens. Mais si la situation est différente de ce cas, alors il faut côtoyer les gens, ordonner le bien, condamner le mal, patienter face à leurs torts et turpitudes.

 

Car si Allâh guide par ta cause un seul homme, cela est meilleur pour toi que la possession de chameaux rouges (en termes de récompense).

 

Charh Riyâdh as-Sâlihîn min Kalâm Sayd il-Moursalîn de SHeikh Ibn ‘Uthaymîn, 5/354-355

 

copié de manhajulhaqq.com

 

Cheikh ‘Abdullâh Ibn ‘Abder-Rahmân al-Bassâm - الشيخ عبد الله البسام

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Par 3ilm.char3i - La science legiferee - Publié dans : Communauté musulmane - أُمَّة

img49c.jpg Question 1 :

 

L'échange de lettres entre un Musulman et une Musulmane portant sur l'évocation d'Allah, est-il considéré comme une Kholwa (être seul avec quelqu'un du sexe opposé) ?

 

Réponse 1 :

 

BUL021 Si les lettres échangées entre un Musulman et une Musulmane, traitent du rappel d'Allah, contiennent des bonnes exhortations vers le Vrai, des conseils, de l'orientation vers le Bien, ou traitent des affaires permises relatives à la vie, elles ne sont pas considérées comme un tête-à-tête (Kholwa) entre les deux ; et de là, ne sont pas interdites.

 

BUL021 Tandis que si elles sont des lettres d'amour, contenant de plaisants discours, de l'amusement et d'autres propos déplacés et mauvaises tentations, elles deviennent donc interdites du point de vue religieux.

 

Même si ceci n'est pas nommé Kholwa, il a le même jugement qu'un tête-à-tête entre un homme et une femme, voire un jugement plus grave vu la tentation et le péché résultant de cet échange.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons. .

 

س1: الرسالة بين مسلم ومسلمة في ذكر الله هل تعتبر خلوة؟

ج1: إذا كانت الرسالة بين مسلم ومسلمة في التذكير بالله، وفي عبر وعظات، وفي دلالة على الحق، وفي النصح والإرشاد إلى الخير أو في أمور دنيوية مباحة ونحو ذلك فلا تعتبر خلوة بأجنبية، ولا في حكمها من جهة المنع. أما إذا كانت الرسائل بينهما مشتملة على غزل ومداعبات ولهو وغرام ونحو ذلك من لهو الحديث والمغريات بالشر ومثيرات الفتن فهي حرام، ولو لم تسم خلوة، لكنها في حكمها، بل ربما كانت أشد منها في الإفضاء إلى الفتنة وارتكاب الفاحشة

وبالله التوفيق وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

السؤال الأول من الفتوى رقم - 5315

(الجزء رقم : 12، الصفحة رقم: 379)

 

La première question de la Fatwa numéro ( 5315 )

(Numéro de la partie: 12, Numéro de la page: 379)

copié de alifta.com

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Par 3ilm.char3i - La science legiferee - Publié dans : Communauté musulmane - أُمَّة

tumblr_my1zkhLlPp1rpovy4o1_400--1-.jpg Le Messager d’Allâh (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit :

 

"المؤمن مرآة المؤمن"

 

« Le croyant est le miroir du croyant. »

Rapporté par Abû Dâwoud avec une bonne chaîne de transmission.

 

Le degré d’authenticité [Daradjat] du hadîth :

 

L’imâm Ahmad a dit : je ne vois pas de défaut à ce hadîth. Al-Hâfidh Ibn Hajar l’a considéré comme bon, comme cela a été rapporté de sa part dans cet ouvrage.

 

Al-Manâwî rapporte de Zaîn al-‘Irâqî que sa chaîne de transmission est bonne.

 

En a attesté ainsi Anas, qu’il l’a rapporté de al-Qadhâ’î et de al-Bazâr.

 

separador-2-.png

Ce qu’il y a à prendre du hadîth

 

BUL036 C’est une description et une approche prophétique remarquable à travers laquelle il révèle la position du musulman à l’égard de son frère musulman, en déterminant sa responsabilité à son égard, car il est pour son frère à l’exemple du miroir qui le montre tel qu’il est.

 

BUL036 Le musulman sincère qui aime pour son frère ce qu’il aime pour lui-même prend connaissance des éventuels défauts, erreurs et fautes de son frère, les lui expose, lui montre comment les rectifier, afin de l’embellir auprès de son Maître qui regarde les cœurs et les actes de Ses adorateurs ; de même que le musulman embellit son frère musulman auprès des gens, en dissimulant ses fautes et erreurs.

 

Cela fait partie de la sincérité du musulman envers le musulman, mentionnée dans le hadîth précédent de Tamîn ad-Dârî.

 

Tawdhîh ul-Ahkâm min Bouloûgh al-Marâm du SHeikh ‘Abdullâh al-Bassâm, 7/564-565 

copié de manhajulhaqq.com

 

Cheikh ‘Abdullâh Ibn ‘Abder-Rahmân al-Bassâm - الشيخ عبد الله البسام

Par 3ilm.char3i - La science legiferee - Publié dans : Communauté musulmane - أُمَّة

1521663_709261809098720_1608144580_n.png

icone_audio.gif Ecouter le Cheikh

 

Question des frères de l’association Dâr Al-Hadîth de Temara au Maroc :

 

Certains de nos frères salafis voient maintenant l’interdiction des associations et ils mettent en garde contre notre association, et ceci, en prenant en considération les dernières fatawas de notre Cheikh, Cheikh Rabee’ Ibn Hâdi Al-Madkhalî –qu’Allah le préserve–.

 

Quel est donc votre conseil à nous tous ? 

 

Réponse de Cheikh Oussâma Al-‘Otaybî -qu’Allah le préserve-:

 

Mon conseil à tous est: qu’ils craignent Allah, Gloire et Pureté à Lui, et qu’ils suivent les voies légales dans la quête de la science et l’enseignement !

 

Et cette question, la question des associations, si celles-ci sont exemptes du partisanisme et qu’elles servent seulement à avoir les statuts officiels auprès de l’état afin d’inviter les Machayekhs et appeler à Allah, il n’y a aucun mal en ceci incha Allah, et c’est l’avis le plus célèbre chez les Machayekhs sur lequel est la majorité des savants.

 

Cheikh Rabee’ -qu’Allah le préserve- était parmi ceux qui voyaient la permission, mais à cause de la déviation de la majorité des associations et leur réalité amère, il a été mené à fermer cette porte, selon le principe de l’obstruction des prétextes (Bab Saddu-Darî’ah).

 

Mais ceci est l’avis de Cheikh –qu’Allah le préserve– qui est un savant et un imam dont l’avis est considérable, mais jusqu’à présent plusieurs savants autorisent l’association comme Cheikh Abdelmuhsin Al-Abbad et Cheikh Salih As-Suhaymi, et comme auparavant Cheikh Al-Albâni, Cheikh Ibn Bâz et Cheikh Ibn ‘Othaymîne l’autorisaient avec les conditions légales.

 

Et moi, je crois que ceci est permis selon les conditions légales.

 

En réalité, le défaut n’est pas dans l’association, mais réside plutôt dans celui qui la gère ; si l’association est gérée par les Gens de la Sunna et que ceux-ci respectent les conditions des Gens de la Sunna, elle sera donc propre, alors que s’ils contredisent le Manhaj des Gens de la Sunna et qu’ils dévient, l’association sera déviée.

 

Ce qui importe donc c’est celui qui gère l’association, comme pour l’université, l’école et le centre, tous ceux-là dépendent de ceux qui enseignent dedans : si l’université est salafie elle est donc recommandée, et si elle est gérée par des Hizbis, alors on met en garde contre elle, il en est de même pour l’école, l’institut...

 

La problématique ne réside donc pas dans l’association elle-même, mais plutôt dans celui qui la gère, donc l’association qui est gérée par des Gens de la Sunna, des salafis, et qui la dirigent par le Livre et la Sunna loin du partisanisme, du principe d’émirat (Al-Imârah) et des sermons d’allégeance et loin de la question de récolte d’argent [1] et des fitans, il n’y a aucun mal en ceci inchallah wallahu a’lam.

 

[1] Cheikh ‘Abdullah Al-‘Adani -qu’Allah le préserve- a dit lors d’une conversation téléphonique avec le Centre Al-Forqane de Bruxelles:

 

« … les savants ont des paroles à ce sujet (récolte d’argent) et ils ont clarifié que la généralisation n’est pas admise dans ce sujet.

Ce qui est visé ici, c’est ce qui est blâmable dans ce sujet, c'est-à-dire ce qui contient une alliance et un désaveu rétrécis, ainsi que ce qui est utilisé dans le soutien du faux et du sectarisme abominable…

En ce qui concerne l’entraide et le soutien dans le bien, ceci fait partie de l’entraide sur la bienfaisance et la piété.

Et comme nous le savons, le messager d’Allah a incité aux dons et les savants ont toujours approuvé ces actes de bienfaisance, instaurés partout dans le monde, surtout dans des régions où il n’est pas possible d’exercer une activité de prédication si ce n’est dans le cadre d’une association.

Et vu le manque de pouvoir, ce bien nécessite que les frères s’entraident dans ce domaine, à défaut de quoi le mal atteindrait ces musulmans privés [d'alternative] d'un troisième choix [car] soit l’entraide se réalise préservant ainsi les familles, les enfants et autres, soit elle ne se réalise pas faisant ainsi cesser le bien, laissant chaque musulman seul, livré à lui-même, et c’est là où le mal se répand à cause de la division de ces gens et de leur faiblesse.»


copié de centre-al-forqane.be

 

Cheikh Abou 'Omar Oussâmah Al 'Outaybî - الشيخ أبو عمر أسامة بن عطايا العتيبي

Par 3ilm char3i-La science legiferee - Publié dans : Communauté musulmane - أُمَّة

BCXX.png Le questionneur interroge au sujet de passer le salâm en le prononçant (à voix haute aux femmes).

 

Quant à passer le salâm en le prononçant : si elle et lui sont à l'abri de la fitna (tentation) alors il n'y a pas de mal à lui dire : "Assalâmou 'aleykoum".

 

Mais, s'il craint que passer le salâm conduise ensuite à ce que ce que cela peut comprendre comme fitna, alors non. 

 

Comme il est dit : Un regard, puis un sourire, puis le Salâm, puis une parole, puis un rendez-vous, puis la rencontre.

 

Donc, si il ne craint pas la fitna pour lui-même et qu’il ne la craigne pas pour elle, alors il n'y a pas de mal à dire : Assalâmou 'aleykoum.

 

Les épouses du Prophète sallaLlâhou 'aleyhi wa sallam avaient l'habitude d'être accueillies avec le Salâm.

 

Et l'aide d'Allâh est demandée.

 

Question :

 

Est-ce que cela s'applique aussi bien au fait de répondre, Ô Cheikh ?

 

Cheikh :

 

Hein ?

 

Question :

 

Est il obligatoire à la femme de répondre au salaam ?

 

Cheikh :

 

Il est du devoir de la femme, oui, elle doit répondre. 


La même chose s'applique sur elle : si elle craint la fitna pour elle ou qu'elle craigne de mettre l'homme à l'épreuve, alors elle répondra en elle-même.


Ou elle bougera ses lèvres avec un certain son de telle sorte qu'il ne l'entende pas.


Mais si elle ne la craint pas pour elle-même ou s’il est un mahram pour elle, alors il n'y a pas de mal dans sa réponse : "Wa 'aleykoumou s-salâm".


Toutefois, si elle craint l'apparition d'une fitna, alors rien n'équivaut à la sécurité du cœur.

 

copié de دورة العلوم - Les cercle des sciences

 

icone_video.gif Télécharger la vidéo

 

Cheikh Abou ‘Abdir-Rahman Mouqbil ibn Hâdi al Wâdi’i - الشيخ مقبل بن هادي الوادعي

Par 3ilm.char3i - La science legiferee - Publié dans : Communauté musulmane - أُمَّة

Mixing.jpg

icone_video.gif  Télécharger la vidéo

 

Cheikh Abdullah Ibn Omary Al Adani - الشيخ عبدالله بن مرعي العدني

Cheikh Ahmad Ibn Yahya An-Najmi - الشيخ أحمد بن يحيى النجمي

Cheikh Zayd Ibn Mohammed Al Madkhali - الشيخ زيد بن محمد بن هادي المدخلي

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Par 3ilm.char3i - La science legiferee - Publié dans : Communauté musulmane - أُمَّة

DFGQ.png Question :

 

Quelle est la position de l’islam concernant celui qui ne juge pas d’après ce qu’Allah a révélé (la Loi d’Allah) ?

 

Réponse :

 

Le jugement d’après ce qu’Allah le Très-Haut a révélé rentre dans la catégorie du Tawhîd de la Rububîya (c.-à-d. le fait de proclamer l’Unicité d’Allah dans Ses actes), car c’est la mise en application du jugement d’Allah témoignant ainsi de Sa royauté absolue et Sa totale administration [de Son Royaume].

 

C’est pour cela qu’Allah a nommé ceux que l’on suit dans leur jugement par autre que la Loi d’Allah, des seigneurs (Rabb, pl. Arbâb qui donne le substantif Rububiyya) car ils sont considérés comme des législateurs en dehors d’Allah.

 

Allah a aussi qualifié ceux qui les suivent d’esclaves, car ils leur sont soumis et ils leur obéissent dans la violation des lois d’Allah Exalté.

 

Allah a dit (traduction rapprochée) :

 

« Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines ainsi que le Christ fils de Marie comme seigneurs en dehors d’Allah, alors qu’on ne leur a ordonné que d’adorer un Dieu unique. Pas de divinité à part Lui. Gloire à Lui. Il est au-dessus de ce qu’ils Lui associent. » (Le Repentir, v. 31.)

 

Lorsque ce verset a été révélé, Adiy Ibn Hâtim a dit au Messager d’Allah : « Mais ils ne les adorent pas. » Alors le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, lui a répondu :

 

« Ô que si ! Ne leur interdisent-ils pas ce qui est licite et ne leur rendent-ils pas licite ce qui est illicite et [malgré cela] ils les suivent. C’est là leur adoration envers eux. »

At-Tirmidhî, chapitre de l’interprétation du Coran (3095), At-Tabarî (6/80-81), Al-Bayhaqî dans Chu’ab ul-Imân (10/116) et At-Tabarânî dans Al-Mu’jam ul-Kabîr (17/218-219). Ce hadith a d’autres hadiths qui le soutiennent et qui en font un hadith authentique.

 

Si tu a compris cette analyse, sache que celui qui juge par autre que la Loi d’Allah et prend pour juge autre qu’Allah et Son Messager, selon les versets coraniques qui ont été révélés à son sujet, est tantôt, considéré sans foi et tantôt, comme mécréant, injuste et pervers.

 

La première catégorie de versets

 

Par exemple, la parole d’Allah (traduction rapprochée) :

 

« N’as-tu pas vu ceux qui prétendent croire à ce qu’on a fait descendre vers toi (ô Muhammad) et à ce qu’on a fait descendre avant toi ? Ils veulent prendre pour juge le Taghût alors que c’est lui qu’on leur a ordonné de ne pas croire. Mais le Diable veut les égarer très loin dans l’égarement * Et lorsqu’on leur dit : ‘Venez vers ce qu’Allah a fait descendre et vers le Messager’, tu vois les hypocrites s’écarter loin de toi * Comment agiront-ils quand un malheur les atteindra à cause de ce qu’ils ont préparé de leurs propres mains ? Puis, ils viendront alors près de toi jurant par Allah : ‘Nous n’avons voulu que le bien et la réconciliation’ * Voilà ceux dont Allah sait ce qu’ils ont dans leurs cœurs. Ne leur tiens donc pas rigueur, exhorte-les et dis-leur sur eux-mêmes des paroles convaincantes * Nous n’avons envoyé de messager que pour qu’il soit obéi, par la permission d’Allah. Si, lorsqu’ils ont fait du tort à leurs propres personnes, ils venaient à toi en implorant le pardon d’Allah et si le Messager demandait le pardon pour eux, ils trouveraient certes Allah Très Accueillant au repentir, Miséricordieux * Non !... Par ton Seigneur ! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu’ils ne t’auront demandé de juger de leurs disputes et qu’ils n’auront éprouvé nulle gêne pour ce que tu auras décidé, et qu’ils se soumettent complètement à ta sentence. » (Les Femmes, v. 60-65)

 

Allah a qualifié ceux qui prétendent croire alors qu’ils ne sont que des hypocrites de la manière suivante :

 

BUL020 Premièrement : qu’ils veulent prendre pour juge le Taghût, ce qui signifie tout ce qui contredit le jugement d’Allah et de Son Messager, et qui est un dépassement et une transgression du jugement de Celui à Qui appartient et à Qui revient l’ordre tout entier : Allah, gloire et pureté à Lui, Qui dit (traduction rapprochée) :

 

« La création et le commandement n’appartiennent qu’à Lui. Toute gloire à Allah, Seigneur de l’Univers. » (Al-A’râf, v. 54.)

 

BUL020 Deuxièmement : lorsqu’on les appelle vers ce qu’Allah a révélé et vers le Messager, ils s’écartent et s’éloignent.

 

BUL020 Troisièmement : quand un malheur les atteints à cause des péchés qu’ils ont commis, ils viennent en jurant par Allah qu’ils ne voulaient que le bien et la réconciliation. C’est le cas de celui qui ne veut pas juger par la Loi islamique et qui juge par les lois humaines en contradiction avec l’islam, prétendant que c’est ça, le bien et ce qui convient le mieux à la situation actuelle.

 

Puis, Allah, gloire et pureté à Lui, a mis en garde ceux qui prétendent croire alors qu’Il connaît parfaitement ce qu’ils ont au fond de leur cœur, et qui est en opposition avec ce qu’ils disent.

 

Il a ordonné à Son Prophète de les exhorter et de leur dire des paroles convaincantes. Puis Allah, gloire et pureté à Lui, a montré le but pour lequel Il a envoyé le Messager.

 

 

En effet, c’est pour qu’il soit suivi et obéi, lui, et non les autres personnes quelque soit la force de leurs idées et le degré de leurs connaissances. Puis, Allah a juré par Sa Rububîyya, confirmant au passage la véracité du Message du Prophète, pour certifier que la croyance n’est valable qu’avec ces trois choses :

 

BUL020 La première : prendre pour juge le Messager d’Allah dans toutes les disputes et divergences ;

BUL020 La deuxième : approuver et se réjouir de son jugement et n’éprouver aucune gêne pour ce qu’il a décidé.

BUL020 La troisième : se soumettre complètement à sa sentence en l’acceptant et l’exécutant sans tarder et sans dévier.

 

La deuxième catégorie de versets

 

A titre d’exemple, la parole d’Allah (traduction rapprochée) :

 

« Et ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, ceux-là sont les mécréants. » (La Table Servie, v. 44.)

 

et Il dit aussi (traduction rapprochée) :

 

« Et ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, ceux-là sont les injustes » (La Table Servie, v. 45.)

 

et Il dit (traduction rapprochée) :

 

« Et ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, ceux-là sont les pervers. » (La Table Servie, v. 47.)

 

Est-ce que les trois attributs cités dans ces versets concernent la même personne ?

 

Autrement dit, est-ce que toute personne qui juge d’après autre que ce qu’Allah a révélé est considérée comme mécréante, injuste et perverse ?…

 

car Allah, gloire et pureté à Lui, a attribué aux mécréants les qualificatifs d’injustice et de perversité selon Sa parole (traduction rapprochée) :

 

« Et ce sont les mécréants qui sont les injustes » (La Vache, v. 254.)

 

et Il dit (traduction rapprochée) :

 

« …Parce qu’ils n’ont pas cru en Allah et en Son Messager et ils sont morts tout en étant pervers. » (Le Repentir, v. 84.)

 

Alors tout mécréant est injuste et pervers, [est-ce cela l’interprétation juste ?]… ou ces trois attributs désignent des personnes différentes selon la cause qui les a poussés à juger d’après autre que ce qu’Allah a révélé ?

 

Mon avis est la dernière solution et Allah est Plus Savant !

 

Nous disons donc que celui qui juge d’après autre que ce qu’Allah a révélé par indifférence, mépris ou croyant que les lois humaines sont meilleures et plus bénéfiques pour l’humanité que le jugement d’Allah, est considéré comme mécréant sortant de la religion islamique ; également, ceux qui légifèrent des lois qui contredisent la Loi islamique pour que les gens les prennent comme juge. Ces hommes ont établi ces lois contredisant la Loi divine car ils croient que ces législations sont meilleures et plus bénéfiques pour l’humanité.

 

En effet, la nécessité rationnelle et le bon sens veulent que l’homme ne délaisse une législation en faveur d’une autre que s’il croit à la supériorité de celle qu’il adopte et à la déficience de celle qu’il a délaissée.

 

Par contre, celui qui juge d’après autre que ce qu’Allah a révélé non pas par indifférence, mépris ou croyant que les lois humaines sont meilleures et plus bénéfiques pour l’humanité que le Jugement d’Allah, mais plutôt, il a jugé d’après les lois humaines pour opprimer celui qui est sous son autorité, se venger de lui ou pour d’autres raisons, celui-ci est considéré comme un injuste (Dhâlim) et non un mécréant.

 

Et les degrés de son injustice diffèrent suivant la sentence proclamée et les moyens de jugement utilisés.

 

De même, celui qui juge d’après autre que ce qu’Allah a révélé non pas par indifférence, mépris ou croyant que les lois humaines sont meilleures et plus bénéfiques pour l’humanité que le Jugement d’Allah, mais, il juge d’après ces lois pour favoriser celui qui est sous son autorité ou pour obtenir des pot-de-vin ou d’autres jouissances de la vie d’ici-bas, celui-là est considéré donc comme pervers (Fâssiq) et non comme mécréant.

 

Et les degrés de sa perversité diffèrent suivant la sentence proclamée et les moyens de jugement utilisés.

 

Cheikh ul-Islâm Ibn Taymiyya, qu’Allah lui soit clément, a dit à propos de ceux qui ont pris leurs rabbins et leurs moines comme Seigneurs en dehors d’Allah qu’ils se divisent en deux catégories :

 

BUL020 La première : ceux qui savent que les rabbins et les moines ont substitué la religion d’Allah et malgré cela, ils les ont suivis. Ils croient également qu’est licite ce que leurs rabbins et leurs moines ont rendu licite alors qu’Allah l’a rendu illicite, et qu’est illicite ce qu’ils ont rendu illicite alors qu’Allah l’a rendu licite ; ils suivent ainsi leurs moines et leurs rabbins [ou leurs dirigeants] tout en sachant qu’ils ont contredit la religion des Messagers. Ceci est de la mécréance et Allah et Son Messager ont considéré cela comme de l’association.

 

BUL020 La deuxième : ceux qui croient qu’est licite ce qu’Allah a rendu illicite, et illicite ce qu’Allah a rendu licite – c’est la phrase d’Ibn Taymiyya reprise textuellement ! - mais, ils ont obéi [à leurs dirigeants] en désobéissant à Allah, comme le cas du musulman qui fait des péchés en sachant qu’ils représentent une désobéissance à Allah. Ceux-là et ceux qui leur ressemblent font donc partie des gens du péché et de la désobéissance [et non pas des mécréants].

 

Fatwa de cheikh Otheimine tirée de son recueil de fatwas

Chapitre la croyance page 208 à 212.

copié de fatawaislam.com

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Par 3ilm.char3i - La science legiferee - Publié dans : Communauté musulmane - أُمَّة

YRE.png

icone_audio.gif Ecouter le Cheikh

 

Un questionneur de Belgique demande un conseil pour les propriétaires d’associations fondées au nom de la Salafiya dans les pays de l’occident, sur lesquelles l’alliance et le désaveu sont établis, et qui accusent les frères qui divergent avec eux et qui leur transmettent les paroles des savants les interdisant (les associations) à leur tête le Sheikh Rabee, d’être des haddadis.

 

La réponse :

 

Il n’est pas permis à quiconque de dénigrer les savants de la Sounna pour une fatwa légale axée sur des preuves et sur un ijtihad correct, comme c’est le cas de la fatwa du Sheikh érudit Rabee Ibn Haadi Al Madkhali concernant le sujet des associations.

 

Et aussi il n’est pas permis de dénigrer et de mettre en garde contre les jeunes qui propagent cette fatwa, celui la propage étant un transmetteur de science.

 

Aussi, il n’est pas permis aux jeunes d’exploiter cette fatwa pour dénigrer les salafis, c'est-à-dire que certaines personnes peuvent faire un ijtihad dans cette question et il veut propager la Sounna et le bien et ne place pas sur elle (l’association) l’alliance et le désaveu, vu qu’il a suivi la fatwa d’un certain savant dans cette affaire.

 

De même, il n’est pas permis d’exploiter cette question pour dénigrer ni les jeunes frères salafis qui voulaient du bien ni les savants de la Sounna ayant émis cette fatwa (d’interdiction des associations), ni prendre cette question comme un prétexte pour dénigrer les machayekhs et étudiants de science qui visitent ces mosquées abritant ces associations fondées au nom de la salafiya n’ayant pas d’alliance et de désaveu sur elles.

 

Cependant, s’il existe une alliance et un désaveu sur ces associations appelées salafies ou non salafies, cela est la calamité des calamités, et cela est une des raisons qui ont poussé notre Sheikh Rabee (Qu’Allah le préserve) à mettre en garde contre ces associations, et moi personnellement je partage son avis avec l’existence de ce malheur (balaa).

 

Plus précisément, s’il existe une association qui place l’alliance et le désaveu sur elle ou sur la personne de ses fondateurs, c’est à dire que celui qui avec nous c’est notre frère et celui qui diverge avec nous c’est un haddadi, ceux-là sont des innovateurs égarés qu’il importe de s’en méfier. 

 

C’est pourquoi ces associations permises par certains savants c’est pour être un moyen mondain destiné à faciliter les affaires des Mouslimines et éviter qu’ils soient empêchés d’accomplir les prières et de donner des cours mais utiliser ces associations comme un moyen pour collecter et thésauriser les sommes d’argent et placer l’alliance et le désaveu (sur elles) et les partisanismes cela est interditet n’est pas permis, et il n’est pas permis aussi aux jeunes d’utiliser ce genre d’affaires entre les salafis eux-mêmes, n’ayant pas d’alliance et de désaveu que sur le Livre et la Sounna, comme prétexte pour dénigrer les savants de la Sounna et ceux qui les suivent.

 

Et Allah est plus savant.

 

Traduit par Samir de Montréal

copié de france-salafi.com 

 

icone_video.gif Télécharger la vidéo

 

Cheikh Abou 'Omar Oussâmah Al 'Outaybî - الشيخ أبو عمر أسامة بن عطايا العتيبي

Par 3ilm.char3i - La science legiferee - Publié dans : Communauté musulmane - أُمَّة
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés